Depuis des millénaires, les plantes aromatiques jouent un rôle important dans la vie des hommes.

  Ainsi, que ce soit dans l'alimentation, dans les rites de purification,les rituels religieux, la médecine ancestrale et la parfumerie , l'histoire des plantes aromatiques se trouve associée, sur tous les continents à l'évolution des civilisations.

C'est au continent asiatique que revient la primeur de l'utilisation des plantes aromatiques à des fins thérapeutiques
.

-Effectivement , c'est à la Médecine Chinoise Traditionnelle, que nous devons le plus ancien traité sur les plantes médicinales rédigé par l'empereur Shen Nung, aux environ  de 2800 ans avant Jésus Christ. Dans cet ouvrage Le Pen Tsao,le médecin érudit décrit l'usage de plus de 100 plantes parmi lesquelles figurent l'anis, la cannelle et le gingembre. Ce livre fera autorité jusqu'au XVI e siècle.Il  est alors revu et corrigé par Li Che Tchen, médecin botaniste, pharmacologue et lettré qui en enrichi l'édition avec 100 plantes médicinales utiles.

- Au Moyen Orient, des plaquettes d'argiles (retrouvées en 1973, vers Alep en Syrie), rédigées par les Sumériens( 4000 ans, av JC) nous livrent les formules des premiers médicaments végétaux connus dans le monde. Géographiquement situé entre l'Orient et L'occident, et de par leur monopole du commerce des épices, les Arabes contribuèrent à faire progresser les techniques d'extraction des huiles et parfums, ainsi nous leur devons l'alambic.

-En Egypte,, entre 3000 ans et 2000 ans av JC,, l'usage des plantes aromatiques atteint un développement important.Les Egyptiens maîtrisaient la fabrication de produits aromatiques (huiles et eaux parfumées, préparations cosmétiques) mais aussi l'art de l'embaumement des momies.( à base entre autre de cannelle, myrrhe, de Nard). De nombreuses recettes nous sont parvenues sous forme de hiéroglyphes gravés sur leurs murs.

-Les Hébreux ,pour leur part, employaient les plantes aromatiques ( encens, myrrhe ) surtout lors des offices religieux, ainsi leur plante sacrée " l'Ezob" considérée comme miraculeuse est en fait l'Origan.

-Les Grecs, faisaient une très large consommation de substances odorantes naturelles et plusieurs ouvrages furent écrits pour vanter leurs propriétés et indiquer les meilleures régions de production.Même la mythologie grèque laisse son empreinte à travers le nom de plantes fameuses: L'achillée millefeuille (plante qui servit à cicatriser les plaies d'Achille), la centaure( qui doit son nom au centaure Chiron), la pivoine ( paeonia qui doit son nom à Paeon, médecin des Dieux)...
 Hippocrate, le "Père de la médecine",indique dans les Aphorismes, l'utilité des bains aromatiques, plus tard Théophraste, auteur du Traité des odeurs, remarque l'intérêt thérapeutique des parfums et observe les principes fondamentaux de l'action des huiles essentielles sur les organes internes.
 Dioscoride rédige au 1er siècle de notre ère,un ouvrage de phytothérapie contenant de nombreuses plantes aromatiques. Ce livre appelé plus tard," De Materia Medica" par les Romains constituera une référence pour toute la médecine occidentale pendant un millénaire.

-Les Romains ont apporté la connaissance des propriétés thérapeutiques des huiles transmise et affinée depuis Dioscoride.Pline dans le livre XIII de son Histoire Naturelle, traite des arbres et végétaux producteurs d'essences.
 Trois siècle après Hippocrate, Asclépiade utilisait le massage aromatique auquel il associait la musique.

-Les Gaulois avait aussi leur herbier de santé, dont le gui était la plante rituelle des druides.Dans leurs vies quotidiennes, les Gaulois côtoyaient les simples aromatiques locaux tels que l'ail,l'armoise, le fenouil, le Laurier, la menthe, le thym et le serpolet ainsi que les plantes rapportés par les conquérants Romains.

-En Amérique, Aztèques, Mayas et Incas ainsi que les habitants de la forêt tropicale possédaient une parfaite connaissance des plantes médicinales et des plantes toxiques.La Médecine Traditionnelle des Indiens recèle des trésors de savoirs empiriques dont de nombreuses recherches scientifiques ont prouvées dans prés de  80% des cas l'efficacité et la pertinence de leurs savoirs sur les plantes.

Cette petite histoire est inspirée des ouvrages de Dominique Baudoux,( mon formateur) et de Guy Roulier. Elle se veut juste un aperçu rapide.